Confiture de pastèque 2


Une confiture de pastèque surprenante et irrésistible !

Une douceur vraiment irrésistible pour changer et se régaler à tout moment !

C’est la première fois que je la réalise et que j’en mange aussi, ses petits morceaux confits sont tout simplement à tomber, quelle gourmandise !

Confiture pastèque

 

C’est une spécialité des confiseurs de la Provence occidentale (Alpes-de-haute-Provence, Bouche-du-Rhône, Var, Vaucluse, Alpes-Maritimes, Drôme) qui est réalisée à base de Gingérine (pastèque à confiture), sa chair est verdâtre et contient des graines rouges. Elle est très pauvre en vitamines et en valeurs nutritives. Il y aussi d’autres variétés comme la Barbarine, Méréville, Citre…

J’ai utilisé « Sugar baby« , la plus connue des variétés de pastèques et que l’on trouve sur nos étals, qui est appelée aussi « melon d’eau » ( parce qu’elle est gorgée d’eau, de pépins comestibles et qui fournit de la vitamine C).

Confiture de pastèque

Avant tout, quelques règles importantes pour bien préparer et assurer une bonne conservation des confitures

Tout d’abord, c’est une préparation qui permet de conserver les fruits par l’apport en sucre, la gélification et l’acidité des fruits et une cuisson à un degré de déshydratation. Selon les textes officiels (décret du 14 aôut 1985, modifié), elle doit contenir 40% de sucre et 60% de fruits. Ce taux de sucre correspond à ce qu’il faut pour une bonne conservation, ce qui veut dire que s’il n’y a pas assez de sucre, elle se conservera mal. Cependant, trop de sucre nuit à la saveur du fruit. Sachez que le risque sanitaire qu’elle représente est relativement faible.

Le choix des fruits

Le choix des fruits est primordial pour une bonne qualité des confitures.

Choisissez des fruits mûrs et pas trop abîmés, lavés, égouttés, auxquels on aura pris soin d’enlever la peau, les pépins ou noyaux.

La stérilisation

Pour une bonne conservation, les pots et leurs couvercles doivent être propres et tenus au chauds avant la cuisson, de façon à les remplir aussitôt. Procédé qui permet de pasteuriser les couvercles par la chaleur de la confiture. Il est tout à fait possible de récupérer les pots en « verre » du commerce, qui peuvent être remplis sans éclater. Ne surtout pas oublier de les étiqueter en indiquant la nature et la date.

La cuisson

Le temps de cuisson varie entre 5 et 60 minutes et dépendra du matériel utilisé (l’idéal serait d’avoir une bassine en cuivre, une marmite en acier inoxydable ou aluminium épais). La cuisson est bonne jusqu’au moment où une goutte de la masse déposée sur une assiette froide se fige. Elle permet de stériliser et de concentrer la confiture en évaporant l’eau des fruits. Cuire les fruits à petits frémissements leur permet de garder leur parfum et leurs qualités nutritives, hormis l’ananas qui demande une cuisson longue, ce qui permet d’attendrir ses fibres. Une confiture liquide aura cuit peu et sera très fruitée, tandis que si elle est trop ferme, elle aura un goût de cuit et aura perdu ses qualités nutritives.

Tout au long de la cuisson, il faut remuer la confiture avec une cuillère en bois et retirer l’écume en fin de cuisson, parce que au début, elle se mélange à la pectine du fruit qui ne doit pas être éliminé.

La conservation

Un pot non ouvert pourra être conservé dans un endroit sec, frais et sombre pendant des mois. S’il a été ouvert, il faudra le garder au réfrigérateur et la consommer dans le mois.

Bon à savoir

  • Si vous constatez de la moisissure à la surface de vos pots au bout de quelques jours, et ce malgré la stérilisation, c’est qu’elle contient de l’eau, les fruits n’ont pas suffisamment rendu leur eau,
  • Si elle est trop liquide, faites cuire à nouveau pour évacuer l’eau restante pendant 5 – 6 minutes à petits bouillons,
  • Si elle est trop cuite et trop sucrée, malheureusement, il n’y a rien à faire,
  • si elle est trop acide, rajouter du sucre en chauffant sans bouillons,
  • Le jus de citron ou le zeste, permet de gélifier naturellement la préparation, de préserver la couleur des fruits et permet aux confitures pas ou peu acides de ne pas cristalliser,
  • Si votre préparation à trop cristalliser, faites recuire en ajoutant du jus de citron ou alors s’ il y a que quelques cristaux à la surface, versez un peu d’eau chaude avant consommation,
  • Un détail important ; ne jamais lécher la cuillère lorsque vous vous servez et resservez pour éviter de la contaminer avec des moisissures.

Maintenant, passons à la recette facile de la confiture de pastèque !

Ingrédients : 1 kg de chair de pastèque que j’ai obtenu avec une moitiè de 1k et 400g environ, 500 g de sucre cristalisé de préférence, zeste d’un ou 2 citrons verts

Préparation : 20 minutes                                   Attente : 24 heures                                    Cuisson : 45 minutes

1 – Lavez, coupez la pastèque en deux, enlevez les graines et coupez la chair en morceaux sans la pelure (j’ai ignoré quelques graines et j’ai coupé de gros morceaux parce que j’aime tout simplement)

Confiture de pastèque

2– Saupoudrez les morceaux de sucre blanc

Confiture de pastèque

3 – Laissez mariner toute une nuit en remuant régulièrement pour que le sucre fonde et que la pastèque rende toute son eau

Confiture de pastèque

4 – Le lendemain, versez-la dans un faitout avec son sirop, le zeste de citron et portez à ébullition

Confiture de pastèque

5 – Laissez cuire en mélangeant et en écumant de temps à autres

Confiture de pastèque

6 – En fin de cuisson, versez un peu de sirop sur une assiette froide, s’il se fige, retirez du feu et mettez aussitôt dans des pots stérilisés et gardés au chaud. Retournez-les tout de suite

Confiture de pastèque

La recette en vidéo sur ma chaîne youtube en suivant ce lien https://youtu.be/nnO0xGwokuM

Notes : ce qu’il faut retenir pour bien réussir sa préparation, c’est une bonne hygiène, une cuisson ni trop poussée ni trop faible avec une bonne maîtrise de l’acidité et des proportions de sucre et de fruits. Je n’ai utilisé que 500 g de sucre au lieu de 750 g puisque la pastèque était déjà assez sucrée !

Un vrai délice !

Confiture de pastèque

Laulaure


A propos de laulaure

Maman de deux enfants, je suis une passionnée de pâtisserie. J'ai décidé de créer ce blog pour faire découvrir et partager toutes les petites douceurs sucrées Antillaises qui ont marqué mon enfance et que je réalise avec amour et passion !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Confiture de pastèque

    • laulaure Auteur de l’article

      Une première pour moi, je n’avais jamais mangé de la confiture de pastèque auparavant ! J’ai toujours savouré le fruit pour me rafraîchir tel quel, mais je suis si surprise par le côté gourmand du fruit en confiture ! Merci beaucoup pour l’appréciation et n’oubliez pas de partager vos impressions sur le blog si vous réalisez la recette ! Bonne soirée !