Sucre à coco blanc antillais 6


 

sucre à coco blanc

 

Sucre à coco ou encore « Sik a coco » blanc, sucrerie inoubliable de l’enfance Antillaise !

 

Il y a des petites douceurs de l’enfance qui nous transporte dans nos souvenirs et qui nous font revivre des événements un peu flous, fragmentaires… C’est le cas pour le sucre à coco « Sik a coco » en ce qui me concerne et à vrai dire, Je me pose souvent cette question ; 

Pourquoi nos souvenirs d’enfance sont si rares et flous ?

Comme l’a dit Victor Hugo, les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux.

Mais tous ce dont je me souviens concernant cette petite sucrerie traditionnelle, c’est qu’elle est bien parfumée aux épices exotiques, son sommet est aromatisé au sirop de grenadine ou de menthe et est très apprécié par petits et grands aux Antilles. je sais aussi qu’on la partage et la savoure avec gourmandise et qu’il est difficile de ne pas en reprendre une deuxième voir une troisième fois (à consommer avec modération quand même parce que c’est bien sucré).

Pour ceux qui ne connaissent pas, il est réalisé avec de la noix de coco fraîchement râpée au quelle on aura pris soin de retirer la pellicule brune, cuit dans un sirop avec du sucre blanc et poser par petit tas avant caramélisation sur une feuille de papier aluminium ou de cuisson.

De nos jours, cette petite sucrerie est réalisée la plupart du temps avec de la noix de coco en sachet avec un sommet coloré tout simplement en rouge. Par manque de temps, de budget ou tout simplement pour aller plus vite je peux comprendre qu’on la prépare différemment mais il faut savoir aussi que le résultat ne sera jamais le même ni en goût ni en texture.  Il existe aussi le sucre à coco « sik a coco » haché ICI, ce dernier peut-être haché en gros morceaux ou coupé en lamelles, moi, j’ai une préférence pour le sucre à coco « sik a coco » blanc.

sik a coco haché

sik a coco haché

En Guadeloupe vous trouverez cette petite merveille un peu partout sur l’île : le boulanger, les marchands le long des plages ou en ville, à l’aéroport… D’ailleurs, le sucre à coco « sik a coco » est si populaire qu’on l’offre en miniature avec d’autres confiseries locales dans des contenants en guise de cadeau lors des cérémonies de mariage, communion, baptême…, à la place des dragées.

 

Maintenant, place à la recette !

Préparation : 20 minutes               Cuisson : 30 minutes              Attente : 24 heures

Ingrédients pour une dizaine de sik a coco : 1 noix de coco (350 g de pulpe), 300 g de sucre blanc, 20 cl d’eau, zestes de 1 citron vert, 1/2 gousse de vanille ou 2 càc d’extrait de vanille, 1 bâton de cannelle ou 1 càc de cannelle en poudre, 2 càc d’amande amère, sirop de grenadine et de menthe

1 – Cassez la noix de coco, récupérez la pulpe, retirez la pellicule brune et râpez la chaircoco-blanc-sik

2 – Ouvrez la gousse de vanille et gratter les grains à l’aide d’un couteau. Porter à ébullition dans une grande casserole, l’eau, le sucre, les zestes de citron vert et toutes les épicesSucre à coco blanc

 

3 – Incorporez la pulpe de coco et laisser cuire à feu doux jusqu’à évaporation complète de l’eauSucre à coco blanc

4 – On obtient une pâte qu’il faut retirer tout de suite du feu pour éviter qu’elle ne caraméliseSucre à coco

5 – Prélevez un peu de confiture dans deux petits récipients , ajoutez dans l’un du sirop de grenadine et dans l’autre du sirop de menthe et bien mélanger. À l’aide d’une cuillère à soupe, déposez des tas de confitures de coco encore chaude sur du papier aluminium ou de cuisson ensuite des petits tas de confitures de coco à la grenadine et à la menthe à leur sommet (pour leur donner une belle forme arrondie et traditionnelle, n’hésitez pas à les façonner avec les mains  mouillées pour éviter qu’ils ne collent aux doigts).

Sucre à coco

Notes : laissez refroidir et sécher à l’air ambiant, ensuite, dégustez et surtout partagez parce que c’est la tradition. Au retour des vacances, on ne manque jamais de ramener ces petites confiseries à offrir à la famille, les amis, le voisin… À votre tour de déguster en toute convivialité !

Comme je l’ai dit au début de l’article, on ne se souvient pas toujours de tous les petits détails de notre enfance, alors si vous avez des anecdotes, une façon différente de préparer le « sik a coco » ou tout simplement envie de partager des moments autour de cette sucrerie, n’hésitez surtout pas !

De beaux souvenirs de l’enfance antillaise avec cette douceur riche en épices exotiques !

sucre à coco antillais

 

Laulaure


A propos de laulaure

Maman de deux enfants, je suis une passionnée de pâtisserie. J'ai décidé de créer ce blog pour faire découvrir et partager toutes les petites douceurs sucrées Antillaises qui ont marqué mon enfance et que je réalise avec amour et passion !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Sucre à coco blanc antillais