Sorbet coco antillais traditionnel


Sorbet coco traditionnel de mon enfance antillaise !

Les beaux jours seront bientôt là, alors je remets à la une le sorbet coco que j’avais publié au lancement du blog. Un dessert glacé au bon goût de coco, onctueux et très gourmand !

Sorbet coco

 

Les beaux jours seront bientôt là, alors je remets à la une le sorbet coco que j’avais publié au lancement du blog. Un dessert glacé au bon goût de coco, onctueux et très gourmand !

Ce sorbet coco est l’un de mes desserts glacés préférés après le milk shake à la papaye. Mais au fait, glace ou sorbet ? J’aurais tendance à dire sorbet, puisque pendant toute mon enfance, j’ai toujours entendu sorbet au coco ! Cependant, il y a une différence entre glace et sorbet :

– Le sorbet est une préparation à base d’eau, de sucre et de pulpe de fruits,

– La glace est composée de lait ou de crème, de sucre et avec ou sans oeufs,

Donc, c’est une glace ! Mais bon, on ne va pas se prendre la tête ! Glace, sorbet… Le plus important, c’est de ne pas modifier sa préparation. Alors, s’il vous plaît, pas d’eau, pas de crème fraîche, lait en poudre… Sinon, en ce qui me concerne ce sera un sorbet au coco revisité (ce qui ne me déplaît pas, au contraire).

Maintenant, je ferme les yeux pour un retour dans mon enfance avec des épisodes de préparation et de partage assez rigolo autour du sorbet au coco. Elle fait partie de la tradition Antillaise.  Je considère cette petite douceur comme une coutume, un rituel… elle est présente à chaque grande occasion aux Antilles :

– Les fêtes communales (chaque commune est fêtée pendant la période estivale),

– Les fêtes familiales (baptême, mariage, anniversaire, rassemblement…) Pour la petite histoire,  avec une sorbetière manuelle,  il faut tourner la manivelle, plus la glace durcit plus elle devient difficile, eh bien c’est à ce moment-là, que les gros bras disparaissaient. Oui oui, les petits malins s’éclipsaient et réapparaissaient  comme par hasard au moment du service ! C’est un épisode qui fait rire aujourd’hui, mais à l’époque, c’était plutôt enrageant. Mais bon, comme punition, ils avaient une petite part et ce n’était pas la peine de râler, c’était mérité ! On aimait aussi attendre patiemment le passage du marchand le dimanche après-midi (très, très rare de nos jours).

– Le sorbet au coco c’est aussi les sorties familiales à la plage, magnifique plage des Antilles ! Le soleil, les cocotiers, le sable chaud, l’eau bleue, vert émeraude… Si on n’a pas de sorbetière, pas de panique ! Nos marchands sont là. Après une bonne baignade, cette petite douceur glacée était  la bienvenue pour rafraîchir nos lèvres encore salées par l’eau de mer.

– Je termine avec nos marchands le long des routes en ville, avec leur petit chariot en bois ou en fer qui appelle les doudous pour une bonne petite glace au coco. Quels souvenirs !

Maintenant, place à la recette !

Préparation : 5 minutes                        Cuisson : 2 minutes                   Attente : 4 heures

Ingrédients : 1 boîte de lait de coco (70% à 99%), 1 boîte de lait concentré sucré, zeste d’un citron vert, 2 càc d’amende amère, 1 bâton de vanille (ou 2 càc   d’extrait de vanille), 1 bâton de cannelle (ou 1 càc de cannelle en poudre), une pincée de muscade

1 – Fendez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur avec un couteau et raclez les graines

2 – Mettez le lait de coco, le lait concentré sucré, le zeste du citron vert et les épices dans une casserole et porter à ébullition pendant 2 minutes à feu doux tout en remuant

sorbet coco 002

3 – Retirez du feu, laissez les épices infuser dans la préparation. Couvrez d’un film alimentaire pour éviter la formation d’une croûte, laisser refroidir, puis mettez au réfrigérateur (le mieux est de faire la préparation la veille)

sorbet coco 2

4 – A l’aide d’un tamis, versez la préparation dans la cuve du robot et mettez au congélateur pendant 1 heure. Sortez la cuve du congélateur et fouettez le sorbet pendant 1 minutes. Réfrigérez à nouveau, ( si vous possédez une sorbetière, suivez les instructions du fabricant)

vacances 2015 1

5 – Répétez cette opération toute les 30 minutes durant 4 heures, jusqu’à l’obtention d’un sorbet onctueux, aérien, presque identique à la réalisation avec une sorbetière

vacances 2015 0051

Notes : cette méthode est idéale si on ne possède pas de sorbetière y compris pour les glaces et sorbets de fruits. Elle peut paraître laborieuse mais moins fatigante qu’avec une sorbetière qui demande un effort physique pour tourner la manivelle, à moins qu’elle soit électrique. J’ai souvent mixé ma préparation 24 heures après congélation mais à cause des cristaux de glace en bouche j’y ai renoncé.

Bonne dégustation !

Sorbet coco


A propos de laulaure

Maman de deux enfants, je suis une passionnée de pâtisserie. J'ai décidé de créer ce blog pour faire découvrir et partager toutes les petites douceurs sucrées Antillaises qui ont marqué mon enfance et que je réalise avec amour et passion !