noix de coco

Coco (coprah), fruit exotique

La noix de coco, coprah

patate douce

 

La noix de coco est le fruit du cocotier « cocos nucifera », famille des arécacées ( synonyme : palmacées).

Il est impossible de déterminer avec certitude l’origine du cocotier. C’est un fruit qui flotte sur l’eau, donc ils se seraient dispersés par la mer sur de nombreux pays exotiques et auraient pris racine dans le sol sablonneux des plages.

Elle est produite principalement en Inde, Indonésie, Philippines, Côte-d’Ivoire, République Dominicaine, Kenya. Elle est présente tout au long de l’année et plus particulièrement en automne et en hiver sur les étals des marchés.

« Cet arbre de vie » rend de nombreux services à l’être humain !

Elle est très riche avec un apport calorique de 353Kcal/100g. Elle contient énormément de fibres (9,5g/100g), ce qui est un avantage en cas de problèmes de transit. Il est également très riche en minéraux et oligo-éléments (potassium, phosphore, magnésium, fer, cuivre, zinc… Elle joue un rôle essentiel au  bon fonctionnement des cellules.

L’eau :

coconut cocktail, seashore

Boisson rafraîchissante et légèrement sucrée que l’on consomme le matin au pays, elle provient du fruit vert cueillie directement dans l’arbre. Il ne faut surtout pas oublier de faire fendre le coco en deux pour déguster sa fine chair blanche et légère à l’intérieur, (des souvenirs d’enfance mais j’y remédie toujours lors de mes vacances). Une fois que la noix a atteint sa pleine maturité, cela reste impossible.Young green coconut on white background. Vector illustration

La noix et le lait : sont présentent dans de nombreuses recettes culinaires sucrées ou salées comme : le sorbet au coco, mont-blanc, biscuits congolais, curry, poissons, agneau, poulet…

noix de coco


L’huile : la chair comestible de la noix de coco se nomme aussi coprah ou copra. C’est de cette partie que l’huile de coco ou coprah est extraite. Elle est très riche en acide gras. On peut la consommer directement mais avec modération (puisqu’elle est trop riches en acides gras saturés). Elle est utilisée pour la fabrication de savons, détergents, cosmétiques… C’est une huile extrêmement riche et bienfaitrice pour la beauté des cheveux.

Préparation du lait fait maison : il suffit de mélanger deux tasses de chair de coco (séchée ou râpée) avec deux tasses d’eau chaude, laisser tiédir et passer au tamis doublé d’un tissu, réunir les quatre coins et presser pour extraire le lait. Pour l’obtention de la crème, laisser le lait se reposer quelques heures ensuite à l’aide d’une cuillère, récupérer la crème épaisse remontée à la surface.

noix de coco

 

Comment choisir la noix de coco ?  Il faut bien l’agiter pour s’assurer qu’elle contient encore de l’eau, vérifier qu’il n’y a pas de moisissure au niveau des yeux. Sa chair doit être blanche avec une agréable odeur. Cependant, il peut arriver que sa chair soit rance, alors dans ce cas, jeter à la poubelle. Pour ouvrir la noix de coco, il faut percer ses yeux, vider l’eau et réserver. Ensuite frapper la coque avec un marteau jusqu’à ce qu’elle se fende.

Comment la conserver ?

La noix de coco entière, se conserve deux semaines à température ambiante ou deux mois au réfrigérateur. La chair et le lait de coco fait maison se conserve une semaine, on peut  congeler les morceaux et la noix de coco râpée plus de huit mois dans un sac congélation. La noix de coco séchée se conserve plusieurs jours au frais, au sec et à l’abri de la lumière dans une boîte hermétique ou son emballage d’origine. L’huile de coco, se conserve fermée et loin de la chaleur plus de 6 mois à température ambiante et plus au réfrigérateur.

Il y a beaucoup à dire sur la noix de coco mais je préfère retourner à ma pâtisserie !

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Coco (coprah), fruit exotique”