Tourment d’amour 29





Un Tourment d’amour pour accueillir le doudou après le travail !

Le Tourment d’amour ! Eh oui cette semaine, je vous fais voyager dans les îles Saintes puisque le Tourment d’amour est une de leurs spécialités.  C’est un Archipel volcanique des Antilles françaises au sud de la Guadeloupe.

Pour la petite histoire, ce gâteau était préparé par les femmes des marins saintois pour leur apporter de la joie et du réconfort après une journée laborieuse en mer. D’ailleurs, tous les 15 août, un concours du meilleur et du plus gros tourment d’amour est organisé dans le territoire. La recette traditionnelle est faite d’une pâte brisée, garnie d’une confiture de noix de coco et recouvert d’une génoise. Le Tourment d’amour est un gâteau très apprécié (on ne revient jamais de voyage sans ces petits gâteaux dans nos sacs). Cette spécialité est très populaire aux Antilles ! Sachez qu’aujourd’hui, on retrouve cette gourmandise pas seulement au coco mais aussi à la confiture de goyave, banane, mangue, ananas… Il y en a pour tous les goûts !

Tourment d'amour

Par ici la recette d’un beau Tourment d’amour traditionnel

Préparation : 20 minutes si la confiture de coco et la pâte brisée ont été préparé à l’avance, sinon 2 heures 40mn

Cuisson : 40 minutes

Ingrédients pour un moule de 26 cm : 1 pâte brisée, 200 g de confiture de coco, 1 génoise (la recette est ICI)

Je vais commencer par préparer ma pâte brisée parce qu’il faut 2 heures de repos (vous pouvez l’acheter toute prête) mais est très rapide à faire (5 minutes de préparation et 40 secondes au robot) en plus, elle est délicieuse

1 – Mettez dans le robot, 280 g de farine, 140 g de beurre ramolli, 70 ml d’eau, 1 pincée de sel

Tourment d'amour

 

2 – Mixer 40 secondes pas une de plus (utilisez une minuterie ou alors comptez jusqu’à 40) et laisser reposer 2 heures

Tourment d'amour

 

Je profite de ce temps de pose pour préparer la confiture de coco (j’utilise de la noix de coco fraîche mais vous pouvez très bien utiliser de la noix de coco en sachet. Comptez 1 heure pour cassez la noix de coco, récupérer la pulpe et la râper sans oublier de retirer la pellicule brune

1 – Portez à ébullition, 20 cl d’eau, 1 zeste de citron vert, 1 gousse de vanille ou 2 càc d’extrait de vanille, 1 càc d’amande amère, quelques pincées de muscade, jusqu’à ce que les cristaux de sucre disparaissent. Ajoutez le coco râpé et mélangez

Tourment d'amour

 

2 – Laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que la pulpe du coco devienne translucide (10 minutes)

Tourment d'amour

 

1 – Préchauffez le four à 180°

2 – Foncez un moule avec la pâte brisée, piquer le fond avec une fourchette, ajouter la confiture de coco

Tourment d'amour

 

3 – Versez la préparation de la génoise ICI dans le moule

Tourment d'amour

 

4 – Enfournez à 180° pendant 40 minutes (chaque four étant différent, vérifiez la cuisson au bout de 30 minutes à l’aide d’un couteau ou une petite pique pour ne pas balafrer votre gâteau. Après cuisson, laisser refroidir complètement, se démoule facilement. A partager en famille, Délicieux !

Tourment d'amour

Notes : pour un tourment d’amour moelleux et gourmand, ne laissez pas la confiture de coco se dessécher sur le feu, elle doit être juteuse. Pour en savoir plus sur la noix de coco, (préparation, conservation…) c’est ICI

Avez-vous des anecdotes, des informations sur le tourment d’amour à partager ? N’hésitez surtout pas à commenter !

 


A propos laulaure

Maman de deux enfants, je suis une passionnée de pâtisserie. J'ai décidé de créer ce blog pour faire découvrir et partager toutes les petites douceurs sucrées Antillaises qui ont marqué mon enfance et que je réalise avec amour et passion !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 commentaires sur “Tourment d’amour

    • laulaure Auteur du billet

      Bonjour Carole !

      Merci pour le retour, cela fait plaisir de voir que vous avez testé la recette et que cela vous plaît ! c’est vrai, cette recette de génoise est facile et délicieuse, c’est ma génoise préférée même pour les pièces montées.

      Bonnes fêtes Carole !

  • DOTTI Carole

    Bonjour, j’ai vécu à Terre de Haut durant 3 années avec mes enfants et mon mari. Je peux vous dire que nous gardons un souvenir impérissable de cette terre, si belle, avec des habitants chaleureux et aussi des odeurs d’épices sortant de chaque maisons. Mais ces tourments d’amour, à la banane, la goyave et noix de coco, un régal, c’était notre dessert du dimanche et parfois même le gouter des enfants.
    J’ai essayé, un fois rentrée en Métropole, d’en refaire, même s’ils ressemblaient aux tourments des Saintes, leur saveur n’étaient pas la même, mais ils étaient bons.
    Voilà, tout ça pour dire, faites et mangez des tourments d’amour et, aussi, allez aux Saintes, c’est tellement beau.
    Carole

    • laulaure Auteur du billet

      Bonjour Carole !

      Merci d’avoir partagé vos souvenirs sur le blog ! c’est vrai, ces petits gâteaux fourrés de différentes confitures sont irrésistibles et très gourmands. Je n’ai pas eu le temps d’aller à la rencontre des marchands aux Saintes l’année dernière, mais je vais y remédier à mes prochaines vacances en Guadeloupe.

      Il est très difficile de reproduire à 100% une recette qui plus est traditionnelle parce que l’on n’a pas tous le même coup de main et en plus il y bien souvent une petite touche personnelle qui n’est jamais dévoilée !

  • Charles

    Bonsoir! J’aime beaucoup ce gâteau! Souvenir d’enfance d’un voyage aux Saintes où il sont vendus en sachet… Cela fait longtemps que je n’en n’ai pas fait un, mais cela fait parti des gâteaux que j’aime faire et partager! Certaines recettes mélangent de la crème pâtissière à la confiture de coco, moi je préfère sans… Par contre je met souvent du lait de coco dans la préparation de la confiture. Cela rajoute du moelleux et je trouve ça moins lourd que la pâtissière…. (d’ailleurs si on utilise de la noix de coco râpée en sachet qui est sèche, le lait de coco réhydrate du coup… Bien meilleur bien sur avec de la noix de coco fraiche, même si cela est un peu fastidieux à râper et puis la surprise à l’ouverture de la noix de coco quand elle sont importées pour la métropole!) Sinon en bon Breton je l’ai fait une fois à la pomme et au beurre salé! Pas mal non plus, mais vous allez me dire qu’on est loin de l’exotisme de l’original! Sur ce, bonne nuit ou bonne journée pour d’autres suivant le décalage!

    • laulaure Auteur du billet

      Bonjour Charles !

      C’est vrai, une recette revisitée est une recette qui a plu et le tourment d’amour est réalisé de différentes façons ! c’est une très bonne idée avec de la pomme et je pense qu’avec le beurre salé cela doit être très gourmand, fallait y penser ! préparer la confiture de coco en ajoutant du lait de coco, pourquoi pas, c’est une idée qui me tente !

      Il faut secouer la noix de coco à l’achat, s’il y a peu d’eau ou pas du tout , ce n’est pas la peine, elle est pas bonne. Il faut qu’elle soit lourde et remplie d’eau. En tout cas je vous remercie pour le partage !

      Bonne journée Charles !

    • charles

      bonjour, cette fois ci je l’ai essayé avec une patissiere, bien qu’à la base je n’étais pas fan et j’ai pas mal diminué les proportions de sucre! une réussite ! Bien que la génoise était un poil trop cuite peut être…

      • laulaure Auteur du billet

        Bonsoir Charles !

        Oh oui ! c’est vrai qu’il est super gourmand avec la pâtissière, mais on ne le dira pas trop fort, n’est-ce pas ?

        Régalez-vous bien et bonne soirée !

  • Jean

    Bonjour,
    J’ai récemment fait des tourments d’amour avec de la confiture de goyave, tout est parfait sauf qu’au deux tiers de cuisson ma confiture se met à bouillir, perce le côté de la génoise et donc une partie de la confiture s’échappe…
    Comment résoudre ce problème s’il vous plait ? (température du four trop élevée à 180 degrés ? plaque de cuisson mise trop basse ? qualité de la confiture ?)
    merci

    • laulaure Auteur du billet

      Bonjour Jean !

      Ce n’est pas normal, vous avez bien mis votre pâte brisée avant ensuite la confiture et puis la pâte à génoise . Sinon peut-être avez-vous mis trop de confiture (confiture ou gelée) ? Normalement avec la pâte brisée, cela ne devrait pas être possible puisqu’elle empêche toute fuite donc pour moi c’est à ce niveau-là (pâte brisée oubliée, trop fine, mauvaise qualité en tout cas le problème se trouve au niveau des ingrédients) ! Est-ce que la génoise a bien cuit ? Faites une petite vérification de tout cela et puis tenez-moi au courant !

      Bonne soirée Jean !

      • Jean

        Bonsoir,
        Oui j’ai bien mis ma pâte, ma confiture puis la génoise ! On dirait que la confiture s’échappe alà l’endroit ou la pâte et la génoise se rejoignent…
        Pour la quantité de confiture j’en ai mis un bon fond mais je pense pas trop non plus (avec un petit pot de confiture j’ai fait 8 tourments).
        Pour la cuisson, génoise peut être un peu trop cuite car elle me paraissait très compacte et un peu dur sur le dessus mais j’ai tellement peur que la génoise soit cuite et pas la pâte brisée…

        • laulaure

          Bonsoir Jean !

          Ah d’accord, ce sont des individuels donc les bords doivent faire à peu près 2 cm de hauteur si je ne me trompe pas !

          A mon avis tu as mis trop de confiture, il faut toujours adapter la quantité par rapport à la taille du moule. Pour mon tourment j’ai choisi un moule de 5 cm de hauteur et 26 cm de diamètre. Je pense qu’il s’agit ici d’un déséquilibre, en plus les confitures achetées toutes faites ont tendance à être un peu plus liquides.

          Il faut toujours vérifier avec la lame d’un couteau le gâteau 5 à 10 mn avant la fin de la cuisson (je le dis souvent, chaque four est différent). Là encore, comme ce sont des individuels le temps de cuisson est moins longue puisqu’ils vont cuire plus vite, c’est pour cette raison que tu penses que ta génoise est trop cuite. La prochaine fois si tu refais le tourment en individuel fait les cuire à 180° pendant 20 minutes et ne t’inquiètes pas, la pâte brisée sera bien cuite (ne dépasse pas la moitié de la hauteur des moules en confiture).

          Bonne soirée Jean !

          • Jean

            C’est exact j’avais oublié de préciser que c’était des tourments « individuels » !! La hauteur doit être effectivement autour de 2cm. Au prochain essai j’essaierai de mettre un peu moins de confiture. La confiture n’a pas trop de morceaux donc elle est un peu liquide en effet/
            Merci pour tous ces conseils.

          • Jean

            Bonjour,
            Je reviens vers vous car j’ai de nouveau testé la recette. C’est excellent, j’ai résolu mon problème de confiture qui était liquide et perçait la génoise sur le côté mais pour que mes tourments individuels soient parfaits j’ai une autre question. s’il vous plaît.
            Maintenant le seul défaut de mes gâteaux se trouve au niveau de ma génoise, elle est quasiment scindée en deux : la croûte de ma génoise bien bombée et le reste du gâteau 1 cm en dessous…(four trop chaud ma génoise gonfle trop vite ? pas assez de farine ?)
            Si vous avez une idée du soucis je suis preneur. J’ai même pris une photo si vous voulez.
            Merci d’avance

          • laulaure Auteur du billet

            bonsoir Jean,

            J’ai connu ce genre de situation, mais en Guadeloupe à cause du climat humide ! peut-être qu’il faut revoir la façon dont vous travaillez la pâte à génoise, ne pas ouvrir le four pendant la cuisson ou peut-être que le problème vient du four. Tapez bien vos moules pour bien répartir la pâte ou encore avec une spatule faite un trou au centre en ramenant la pâte vers les bords pour justement éviter ce gonflement au centre.

            J’espère que vous réussirez sans problème la prochaine fois, je vous souhaite une bonne soirée Jean !

          • Jean

            D’accord. J’en ai remangé un à midi et ce dernier avait carrément la croûte entière de ma génoise qui s’enlevait entièrement comme un « chapeau » posé sur le gâteau !!
            Je prends note de vos conseils !!
            Merci

    • Jean

      Bonjour !!
      Une dernière question svp…Mes gâteaux sont très bons et beaux,biens bombés , le seul bémol pour ma génoise c’est qu’une fois cuit, si je coupe mon gâteau en deux on dirait que la « croûte » de la génoise et le « mie » sont séparées (la croûte est bien arrondie et la mie plutôt 0.5cm en dessous ??).
      Merci

      • laulaure Auteur du billet

        Bonsoir Jean !

        Oh la la, je pense qu’il ne faut pas trop travailler la pâte, une fois la farine incorporée il faut arrêter. Des fois le four peut jouer des tours aussi (augmentez ou diminuez la T° selon la taille du gâteau, donc là c’est à vous de voir ! bien piquer la pâte brisée aussi pour éviter les bulles d’air

        Pensez aussi à mettre tous vos ingrédients à température ambiante avant la préparation de vos gâteaux, j’espère avoir répondu à votre question, je vous souhaite un bon week-end Jean !

    • laulaure

      Le tourment d’amour peut être réalisé avec différentes confitures : banane, mangue, ananas, goyave…

      J’ai déjà essayé avec toutes ces confitures, mon préféré est la goyave, trop bon !
      (on peut acheter les confitures ou les préparer soi-même (meilleures), la goyave, je ne trouve pas le fruit ici, donc j’achète la confiture (pas la gelée). Tu achètes une bonne pâte brisée, tu mets la confiture et tu verses ton appareil à génoise pardessus, et voilà !

    • laulaure

      Effectivement, il est revisité avec de la crème pâtissière et cela m’arrive aussi parce qu’il est super bon, mais la recette sur le blog est traditionnelle, c’est de cette façon qu’il est préparé sur l’île des saintes d’où il est originaire (pâte brisée, sucre à coco et génoise) et n’allez surtout pas leur dire que vous mettez de la crème pâtissière parce qu’il ne l’accepte pas !